En 2022, avoir le Déclic…

S’élancer joyeusement dans 2022 et vous aider à avoir et transmettre le bon déclic pour apprendre.

Car, fort heureusement, avoir le déclic pour apprendre, s’apprend et se transmet.

Le déclic pour apprendre, c’est avant tout celui d’être attentif, de se rendre attentif aux objets à apprendre. Sans attention, pas d’apprentissage : elle en est le préalable. Les objets à apprendre sont présentés de manière extérieure à l’apprenant. Il lui est nécessaire de les intérioriser, de les faire exister mentalement en lui pour les comprendre, les mémoriser, les utiliser dans sa réflexion ou son imagination. Cette action qui consiste à mettre dans sa tête une perception extérieure s’appelle l’attention. L’apprenant se connecte à l’objet à apprendre jusqu’à le rendre présent en lui, selon des modalités qui lui sont propres.

La gestion mentale nous aide à être attentif, à développer et enrichir notre attention et à apprendre à nos élèves à l’être. Elle expose les différents chemins de l’attention, les différents modes d’évocation des objets à apprendre.

Prendre le temps d’être attentif aux apprentissages est un déclic tout à la fois indispensable et gagnant. Antoine de la Garanderie distingue cinq gestes mentaux de l’apprentissage : l’attention, la mémorisation, la compréhension, la réflexion et l’imagination créatrice. Ces quatre derniers gestes s’appuient sur un geste d’attention correctement effectué. Il est d’ailleurs utile de vérifier, en cas de difficultés scolaires, de mémorisation, de compréhension, de réflexion ou d’imagination, la qualité du geste d’attention. Parfois, la difficulté se situe à ce niveau. Par exemple, si l’enfant n’a pas été efficacement attentif à l’énoncé d’un problème mathématique, il ne sera pas en mesure de le comprendre correctement, encore moins de le résoudre justement.

L’attention est systématiquement à installer. Il est à ce titre judicieux de laisser à l’élève des pauses régulières, en classe, pour qu’il prenne le temps d’effectuer ce geste d’attention, pour qu’il prenne le temps de faire exister mentalement cette leçon à comprendre, cette poésie à apprendre, etc. Expliciter cette démarche est particulièrement utile…

« Mettre dans sa tête » repose sur une démarche personnelle. Personne ne peut être attentif à votre place. Lors d’un dialogue pédagogique avec un orthopédagogue, l’apprenant peut prendre conscience de ses différentes manières de faire, de ses propres moyens, de ce qui est efficace pour lui, pour être attentif. Accompagner un élève dès l’apparition des premières difficultés est préférable afin qu’il ne soit pas gêné dans ses apprentissages.

Ainsi tous auront ce déclic fructueux en matière d’apprentissage : prendre le temps d’effectuer un geste d’attention complet. Les formations des 8 et 9 janvier ou 10 et 11 janvier 2022 vous permettront d’affiner la compréhension de ce déclic de l’attention, de mieux le comprendre et de le transmettre. Nous vous y attendons avec joie.

https://www.gestion-mentale-declic.com/niveau-2-module-1-se-concentrer-comment-faire-et-pourquoi-faire/

Menu